03/01/2019 : Action de défense de l’hôpital public et de soutien à ses salariés

Article de Presquile Gazette

Une quarantaine de Gilets Jaunes de la Maison du Peuple de St Nazaire se sont rassemblés devant la Cité Sanitaire “pour dénoncer le manque de personnel et le manque de financement dans les hôpitaux. L’argent qui part dans la poche des ARS et du ministère de la santé au détriment de notre santé à tous et du travail du personnel hospitalier. Avec pour consignes : pas de blocage pas de bruit par respect pour les lieux et les personnes. Avec prise de revendications auprès du personnel hospitalier en soutien à tous.”

Gilets jaunes devant la cite sanitaire

Des prises de paroles ont eu lieu devant l’entrée principale de la Cité Sanitaire (où étaient présents une dizaine de policiers) :

“On a décidé de retourner aux sources, près des organismes du Service Public. L’hôpital public manque sérieusement de moyens et d’effectifs. Les cotisations sociales que nous payons tous devraient servir uniquement à cela. Nous sommes mal remboursés au profit des mutuelles.

Nous sommes là aussi pour dénoncer les violences policières qui ont fait des morts, des milliers de blessés, des mutilés. Pendant les manifestations on a l’impression d’être au milieu d’un ball trap quand à tout moment il peut y avoir des tirs de flash ball. Deux nazairiens, Philippe et Adrien ont été touchés gravement.

“On entend dans les médias que le mouvement s’essoufle, non il s’organise, il réfléchit mais il ne faiblit pas. En huit semaines on a déjà fait  beaucoup de choses et on a pris une sacré leçon de citoyenneté. On va être un véritable Cheval de Troie et on ne va pas en rester là.”

Gilets jaunes devant la cite sanitaire 4

Pierre, aide-soignant en Epadh, prend la parole pour décrire ce que lui et ses collègues vivent au quotidien :

“Les Epadh sont un secteur particulièrement délaissé. Nous sommes la 5e roue du carosse, nous voulons du respect et de la dignité ainsi qu’une reconnaissance salariale à la hauteur de notre travail. Nous manquons de personnel, on travaille souvent à moins 1, moins 2 agents, ce qui signifie entre 30 et 50% d’effectif. Nous sommes souvent fatigués.”

Gilets jaunes devant la cite sanitaire

Un troisième intervenant, travaillant dans un EPMS – Etablissement Public Médico-Social – de St Brévin les pins, auprès de personnes âgées et de personnes en situation de handicap, prend à son tour la parole :

“Pour faire des économies budgétaires, on arrive à des situations très difficiles. Des exemples concrets que j’ai pu observer : des toilettes nettoyées une fois tous les 15 jours, des repas express de 6 minutes, on n’a pas le temps de se poser, pas le temps pour les transmissions, certains font des burns out, ils ne sont pas remplacés. Pour faire des économies on rogne sur la nourriture, au CHU il est donné des médicaments périmés. A côté de cela les actionnaires des cliniques privées se graissent la patte.

C’est pour tout ça qu’on pense à se regrouper pour faire aboutir les revendications.”

Gilets jaunes devant la cite sanitaire

Les actions de Gilets jaunes vont se poursuivre, il est déjà prévu une action d’envergure le samedi 5 janvier à  St Nazaire. Chaque soir à la Maison du Peuple de St Nazaire a lieu une AG à 18 h.

A lire également Article de Presse Océan

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *